Nos membres actifs

Le Réseau européen pour la démocratie au Brésil a été fondé par des intellectuels et des artistes européens et brésiliens vivant en Europe, au lendemain de l’élection de Jair Bolsonaro.
Alerter, décrypter, sensibiliser l’opinion internationale : telles sont les missions de notre association, créée à Paris en janvier 2019, qui réunit aujourd’hui de nombreux adhérents. Face à la montée en puissance de l’extrême-droite et aux atteintes répétées aux droits humains, nous souhaitons rassembler, de la manière la plus large possible, au-delà des frontières partisanes, celles et ceux qui défendent la démocratie et le progrès social.

Antoine Acker est un historien français, Maître-Assistant à l’Université de Zurich et spécialisé dans les questions environnementales et énergétiques. Il a publié un livre et plusieurs travaux sur le contexte du régime militaire brésilien.

Susana Bleil est une sociologue brésilienne, docteure de l’EHESS (Paris), maîtresse de conférences à l’université du Havre. Spécialiste des mobilisations sociales en milieu rural, notamment sur la genèse et la culture politique du MST, elle est membre du Groupe de recherche identités et cultures (GRIC) et chercheuse associée au Centre d’étude des mouvements sociaux (CEMS/EHESS/CNRS). 

François Calori est un philosophe français, maître de conférences à l’Université Rennes 1, spécialiste de la philosophie des Lumières.

Olivier Compagnon est professeur d’histoire contemporaine à l’Université Sorbonne Nouvelle (Institut des Hautes Études de l’Amérique latine) et corédacteur en chef de la revue Cahiers des Amériques latines. Il a notamment travaillé sur l’impact de la Première Guerre mondiale en Argentine et au Brésil et sur les transformations récentes du champ religieux latino-américain. 

Silvia Capanema est une historienne brésilienne, diplômée de l’EHESS. Elle est maîtresse de conférences en Civilisation Brésilienne a l’Université Paris 13-Nord et chercheuse à Pléiade, Campus Condorcet. Elle est également conseillère départementale de Seine-Saint-Denis, vice-présidente en charge de la Jeunesse et de la Lutte contre les discriminations.

Maud Chirio est une historienne française, agrégée et docteur en Histoire contemporaine, maîtresse de Conférences à l’Université Gustave Eiffel et spécialiste de l’histoire contemporaine du Brésil. Elle a travaillé plus particulièrement sur la dictature militaire (1964-1985) et la place des militaires en politique.

Júlia Donley est une flûtiste brésilienne, diplômée d’une licence à UNESP et d’un master en Performance à UFMG. Elle réside à Paris où elle intègre les classes de Philippe Pierlot (Orchestre de la Radio France) et de Pierre Dumail (Opéra de Paris) tout en se formant à l’EHESS en master. Son sujet de recherche porte sur les conditions de travail dans les orchestres brésiliens.

Juliette Dumont est une historienne française, maîtresse de conférence en histoire à l’Université Sorbonne Nouvelle (Institut des Hautes Études de l’Amérique latine) et présidente de l’Association pour la Recherche sur le Brésil en Europe (ARBRE). Elle a notamment publié Histoire culturelle du Brésil XIXe-XXe siècles (l’IHEAL, 2019) et Diplomaties culturelles et fabriques des identités. Argentine, Brésil, Chili (1919- 1946) (P. Univ. de Rennes, 2018).

Anaïs Fléchet est une historienne française, maîtresse de conférences à l’Université Paris-Saclay et membre de l’Institut universitaire de France. Elle a notamment publié Histoire culturelle du Brésil XIXe-XXIe siècles (IHEAL, 2019) et “Si tu vas à Rio, La musique populaire brésilienne en France“ (Armand Colin, 2013).

Filipe Galvon est un réalisateur brésilien né dans la banlieue nord de Rio et expatrié à Paris depuis 2013. Il est l’auteur d’un recueil poétique “Animau“ paru en 2011 chez 7letras. Il signe également les courts-métrages “La Rivière Intranquille“ et “Boulevard Voltaire“. “Encantado, le Brésil désenchanté“, prix du jury populaire au Festival International de Brasilia 2020, est son premier long-métrage.

Vinicius Maluly, brésilien, diplômé en géographie de l’Université de Brasília, est doctorant à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (Paris). Sa recherche porte sur la formation territoriale de l’Amérique portugaise au XVIIIe siècle ainsi que sur l’utilisation de la cartographie (historique et numérique) pour comprendre les phénomènes spatiaux du passé. 

 

Rodrigo Nabuco de Araujo est un historien brésilien, maître de conférences en civilisation du Brésil et de l’Amérique latine, à l’Université de Reims Champagne-Ardenne. Il a travaillé sur la présence militaire française au Brésil et notamment sur son importance dans la pensée conservatrice brésilienne. 

Muriel Pérez est une traductrice française (portugais-français et espagnol-français). Elle a notamment sous-titré les films brésiliens « Gabriel et la montagne » de Fellipe Barbosa et « Le chant de la forêt » de Renée Nader et João Salaviza. En 2019, elle a publié « o Coiso, la Chose », un livre-témoignage sur la période de l’élection de Bolsonaro au Brésil. 

 

Thomas Quillardet est un metteur en scène français. Il fonde en 2015 la compagnie 8 AVRIL basé à Paris qui voit en 2020 deux nouvelles pièces s’inscrire au répertoire de sa compagnie : “L’Encyclopédie des Super-héros“ et “Ton père“ d’après le roman de Christophe Honoré. Il est membre du comité lusophone de la Maison Antoine Vitez et traduit des pièces brésiliennes et portugaises. Il est gémeaux.

Carolina Rezende est une historienne brésilienne, diplômée de l’Université de Brasilia, actuellement étudiante en master à l’EHESS. Ses recherches actuelles portent sur la Commission nationale de la vérité du Brésil et la mémoire de la dictature militaire.

 

Sébastien Rozeaux est un historien français, maître de conférences à l’université Toulouse Jean Jaurès Ancien et membre du laboratoire FRAMESPA. Il est l’auteur de Préhistoire de la lusophonie (Poisson volant, 2019) et membre des comités de rédaction des revues Caravelle, Brésil(s), Cultura et Cahiers de Framespa ; revue qu’il dirige depuis 2019. Il est spécialiste d’histoire du Brésil contemporain. 

Alban Senault est conseiller culturel à la Mairie de Paris en charge de la création artistique. Il a travaillé auprès d’associations de solidarité internationale où il a développé des partenariats avec le Mouvement des Sans Terres du Brésil et été collaborateur de la présidente du groupe d’amitié France-Brésil du Sénat.

Neto Tavares est un avocat brésilien de droit constitutionnel, collaborateur pour Brasil 247 et professeur de portugais. Il mène actuellement un doctorat en sociologie à Coimbra au Portugal.

Mélanie Toulhoat est une historienne française, docteure en Histoire contemporaine, chargée de publication à l’Institut des Amériques, vice-présidente de l’association ARBRE et coordinatrice du projet “História em Quarantena“. Elle est spécialiste de l’histoire de l’humour graphique sous le régime militaire brésilien et de l’histoire culturelle et politique du Brésil au XXème siècle.

Aurélie Tyszblat est une auteure-interprète française, spécialisée en musiques brésiliennes. Son projet principal est le duo Aurélie & Verioca avec lequel elle mène depuis 2012 une double carrière en France et au Brésil. Aurélie est licenciée de lettres modernes à Paris IV et d’Audiovisuel à Paris VII et professeur de chant dans les musiques actuelles.

%d blogueurs aiment cette page :