Évènement : CULTURE EN DANGER /Théâtre de l’Odéon

Alors que la culture et la création artistique brésiliennes sont durement impacté-e-s par l’arrivée au pouvoir de l’extrême-droite, RED-BR a réuni sur le plateau du théâtre de l’Odéon des artistes, penseu-r-se-s et militant-e-s brésilien-ne-s pour dénoncer cette attaque frontale et alerter l’opinion française.

Animée par la journaliste Audrey Pulvar, cette soirée d’échanges a réuni près de 800 personnes, venues écouter la philosophe du féminisme noir Djamila Ribeiro , l’urbaniste Joice Berth, le photographe Sebastião Salgado, la metteuse en scène Christiane Jatahy et l’activiste Julio Ludemir, créateur de la FLUP (Fête Littéraire des Périphéries) de Rio de Janeiro. Le réalisateur Kleber Mendonça Filho et la productrice Emilie Lesclaux sont intervenus par vidéo, directement depuis le Brésil.

Tou-te-s ont dénoncé les attaques frontales auxquelles fait face la culture : censure, coupe des financements publics, invisibilisation des minorités, annulation d’événements culturels… des conditions qui mettent en péril une création culturelle pourtant foisonnante et de plus en plus diverse et représentative de la population brésilienne.

La comédienne Clémentine Baert a entrecoupé la soirée de lectures de textes écrits spécialement pour l’occasion par l’écrivain Milton Hatoum, l’acteur Gregório Duvivier et l’ancien ministre de la culture Juca Ferreira.

Une délégation de l’APIB (Articulation des Peuples Indigènes Brésiliens) emmenée par Sonia Guajajara est montée sur scène pour conclure l’événement et rappeler que les peuples indigènes font face à un véritable génocide et que les politiques du président Jair Bolsonaro menacent quotidiennement la vie des populations indigènes. 



12 novembre 2019 – RFI BRASIL
“Artistas brasileiros denuciam censura e ‘aberrações’ do governo Bolsonaro em Paris“

La délégation de l’APIB (Articulation des Peuples Indigènes Brésiliens) emmenée par Sonia Guajajara chante pour le théâtre de l’Odéon.


la vidéo d’artistes diffusée à l’Odéon lors de la soirée “Culture en danger“


O FIM QUE SE APROXIMA
de Milton Hatoum 

Amazonas: mito grego
menos antigo que os mitos da Amazônia. 

Os que vivem no Cosmo há milênios
são perseguidos por mãos de ganância, olhos ávidos: minério, fogo, serragem, fim.

Quem são vocês,
incendiários desde sempre, ferozes construtores de ruínas? 

Os que queimam, impunes, a morada ancestral, projetam no céu mapas sombrios:
manchas da  oresta calcinada,
cicatrizes de rios que não renascem. 

Qual Brasil se esconde
atrás da humanidade amazônica?  

Que triste pátria delida, 
mais armada que amada: traidora de riquezas e verdades. 

Quando tudo for deserto,
o mundo ouvirá rugidos de fantasmas. E todos vão escutar, numa agonia seca, o eco:

Não existirão mundos, novos ou velhos, nem passado ou futuro. 

No solo de cinzas:
o tempo-espaço vazio. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :